Prêcher en chapitre

Le rôle et le fonctionnement des réunions capitulaires (chapitres provinciaux ou généraux) dans l’organisation institutionnelle des ordres religieux à partir du XIIe siècle ont fait l’objet, au cours des dernières décennies, d’enquêtes qui en ont souligné l’importance tant à l’échelle des ordres eux-mêmes que des relations entre ces structures et la papauté. Certains auteurs ont par ailleurs mis en évidence la façon dont, par delà leur fonction première de correction et d’élaboration du droit propre des ordres, ces réunions représentaient une occasion de discussions et d’échanges oraux essentiels à la construction d’une cohésion d’ordre. Outre cette parole informelle, les chapitres ménagent enfin une place à des prises de parole plus normées et institutionnalisées. Bien que leur existence au sein des rituels présidant à ces réunions ait été maintes fois relevée, les prises de parole solennelles que les réunions capitulaires suscitent constituent encore un gisement mal connu et mal étudié, qui peut pourtant permettre d’approcher d’une autre manière ces moments essentiels de la construction (et re-construction) des ordres, ainsi que les techniques de communication interne et de gouvernement mis en œuvre par les réguliers.

L’objectif du carnet est de faciliter les échanges d’informations entre chercheurs et chercheuses novices ou confirmé.es et du susciter des collaborations en vue:
– de promouvoir – sans viser l’exhaustivité – un recensement des traces écrites conservées de ces prises de paroles (aussi bien leur mention dans les sources normatives ou éventuellement narratives que, surtout, leur conservation écrite);
– de rassembler des études de cas, dans le temps long (XIIe-XVe siècles), qui aient à cœur de mettre en lumière les temps, les lieux, les acteurs, les formes rhétoriques de ces prises de parole et leurs évolutions;
– enfin de susciter des comparaisons entre les ordres mais aussi et surtout avec d’autres assemblées médiévales ayant donné lieu à des discours solennels d’ouverture.